Les palais les plus raffinés vont se ruer à Bar-le-Duc pour y savourer son caviar lorrain dont le nom est trompeur, car c’est une confiture. Les amoureux de repas copieux fonceront à Rambervillers pour engloutir sa spécialité : la tête de veau !

Pour les amateurs de cuisses de grenouille, il faudra impérativement aller à Vittel. Saint-Dié mérite le détour pour goûter le pain gallu. Une escale à Remiremont s’impose afin de déguster ses nonettes de pain d’épice fourré.

Pour contenter son palais avec les confiseries et le miel de sapin des Vosges, il faudra s’arrêter à Bresse. Les hôtes du Val d’Ajol auront le privilège de se voir servir la célèbre andouille.

Une vie ne suffirait pas pour énumérer toutes les spécialités de Lorraine ! Mais en vrac, il faut goûter le petit salé, la tarte aux oignons. Il urge de croquer les kneppes au fromage blanc, les houds et fuseau lorrain. Les amateurs de poisson vont adorer le brochet à la lorraine et le ragoût d’anguilles à la meusienne à moins qu’ils préfèrent la soupe de poissons.

Pour les desserts aussi, il y aura l’embarras du choix : qu’il s’agisse des crêpes appelées ici vautes ou de la pâte de fruits que tout le monde désigne par l’appellation “perle de lorraine”. Bref, c’est un euphémisme de dire que visiter la Lorraine permet de varier les plaisirs de la bouche.

Côté fromages aussi, le choix est vaste : le brie de Meaux, le géromé, le brouère sont les plus célèbres. Pour accompagner un repas du terroir, rien de tel qu’une boisson locale telle qu’un cidre fermier, à moins de préférer un vin : côtes-de-toul et côtes-de-moselle ne sont que deux parmi la centaine de vins disponibles.

Parlant de boissons, il n’est pas … vain de rappeler que la Lorraine est la troisième région française en termes de production de bière. Mais le nombre de brasseries a drastiquement baissé passant de plus de 300 en 1900 à une seule : la Brasserie de Champigneulles.